Login

  • Activités

    Activités

  • Activités

    Activités

Dossiers techniques

 

De la signification des polets

Polet : nom masculin ne figurant pas dans le dictionnaire de la langue française, utilisé sur le Léman pour désigner un flotteur servant à marquer l’emplacement d’un engin de pêche.

Sur les rives de la Haute-Savoie bordant le Léman, on parle d’une "seigne" plutôt que d’un polet. (Glossaire du Léman, Noël Charmillot, Musée du Léman, Nyon) ; localement, on parlera parfois d’une "seine" pour désigner une "seigne", donc un polet.
Le polet, partie visible des engins de pêche, permet de localiser et de déterminer le type d’engin de pêche mouillé sous la surface.
En tant que navigateur, nous avons tous, un jour ou l’autre, pu observer un polet, blanc, rouge ou noir, muni ou non d’un fanion de couleur, voire de plumes.
Le propriétaire des polets est un pêcheur professionnel dont le nom figure sur ceux-ci ; il construit et utilise ses polets selon la législation en vigueur, notamment le Règlement d’application de l’Accord entre le Conseil fédéral suisse et le Gouvernement de la République française concernant la pêche dans le Lac Léman (RS 0.923.211).
Le but de cette contribution est de permettre au navigateur de concevoir ce qui se trouve sous et à proximité des polets afin d’éviter les désagréments d’une rencontre entre sa quille ou son hélice et le matériel appartenant au pêcheur.

La probabilité de la rencontre est d’autant plus grande que tout ou partie du matériel du pêcheur se trouve près de la surface.
Les engins de pêches sont classés ci-après selon l’éloignement de la surface de leur partie supérieure ; les éventuelles hauteurs d’eau devant les recouvrir seront toujours les hauteurs d’eau minimum.
Les éléments donnés ci-dessous le sont à titre indicatif, seule la législation faisant foi.
Les éléments de signalisation et les règles mentionnées concernent le plan d’eau navigable hors des ports ; les exceptions et règles spéciales en usage près des rives ou des digues ne seront volontairement pas mentionnées ; il en va de même pour les règles et usages en vigueur dans certains ports.
Les périodes de protection des différentes espèces, soit les périodes pendant lesquelles la pêche de ces espèces est interdite, sont énumérées à l’article 42 du Règlement d’application de l’Accord entre le Conseil fédéral suisse et le Gouvernement de la République française concernant la pêche dans le Lac Léman (RS 0.923.211).
Le sens d’écoulement des eaux du Rhône est utilisé pour définir les rives gauche et droite du Léman, de même que pour situer l’amont et l’aval.
Des règles spéciales ou des exceptions sont applicables dans le Petit-Lac ainsi que dans les eaux genevoises autres que celles de Céligny ; elles seront expressément mentionnées.
La ligne reliant le clocher de l’église d’Yvoire à la Villa Prangins (Club-house du golf) constitue la limite entre Petit-Lac et Grand-Lac.

Les illustrations des engins de pêche sont tirées du document "Représentation schématique de la signalisation des engins de pêche dans les eaux du Lac Léman" édité en janvier 2011 par la Commission internationale de la pêche dans le lac Léman.


Le filet à truites, filet flottant ancré, dont la ralingue supérieure (chalame) peut être tendue à fleur d’eau, est marqué par un ou deux polets surmontés de fanions jaunes .
Le navigateur ne devrait pouvoir observer le marquage du filet à truite que pendant la période séparant l’ouverture de la pêche aux salmonidés du 31 mars et ce, de 16h00 à 09h00.

 



Fil dormant ou flottant, dispositif de pêche ancré, constitué d’hameçons fixés à une ralingue suspendue par des flotteurs ; le fil est dit dormant ou de fond lorsque les hameçons reposent sur le fond ; il est dit flottant lorsque les hameçons sont suspendus dans l’eau.
Le fil dormant ou flottant est signalé par deux polets surmontés de fanions carrés noir et blanc.
Le fil dormant est tendu perpendiculairement à la rive ; le navigateur ne devrait pas pouvoir l’observer pendant la période de protection des salmonidés.

 



Grand pic, filet flottant et dérivant .
Le grand pic est signalé par un polet surmonté d’un pavillon rectangulaire noir et un feu ordinaire fixe blanc.
Un pavillon carré noir de 1 mètre de côté est parfois utilisé en remplacement du pavillon rectangulaire noir.
Le grand pic ne peut être tendu que dans la zone commune (15% de la largeur du lac de part et d’autre de la frontière dans le Grand-Lac et le Haut-Lac, 10% de la largeur du lac de part et d’autre de la frontière) et sur des fonds de plus de 30 mètres.
Le grand pic peut être tendu par coubles de 8 filets de 120 mètres au maximum ; dans ce cas le pavillon noir est séparé du feu ordinaire fixe blanc de près d’un kilomètre.
Hormis la période de protection des salmonidés pendant laquelle l’utilisation du grand pic est interdite, le navigateur ne devrait pouvoir observer la signalisation du grand pic que de 16h00 à 10h00.
La ralingue supérieure (chalame) du grand pic est normalement située à 3 mètres, au minimum, sous la surface ; entre l’ouverture de la pêche au salmonidés et le 31 mai, elle peut être tendue à 2 mètres sous la surface.



Petit filet, filet flottant ou allégé ou dormant, toujours ancré, de 2 mètres de hauteur maximum.
Les petits filets sont signalés par des polets rouge et noir.
Le polet rouge marque le côté terre du petit filet, le polet noir marque le côté large du petit filet.
Dans les eaux genevoises, Céligny excepté, vu la proximité des rives, le polet rouge marquera le côté rive droite (Jura) du petit filet, le polet noir le côté rive gauche (Mont-Blanc) du même petit filet.
Un petit filet seul, tendu perpendiculairement à la rive, peut être signalé au moyen d’un polet surmonté d’un pavillon rectangulaire rouge et noir situé côté terre du petit filet.
La ralingue supérieure (chalame) des petits filets est tendue à 2 mètres, au minimum, sous la surface de l’eau.
La ralingue supérieure (chalame) des goujonnières peut se trouver à moins de 2 mètres sous la surface, voir à fleur d’eau ; les goujonnières ne peuvent être tendues que dans les zones de mois de 5 mètres de profondeur.
Du premier février au 30 septembre, la ralingue supérieure (chalame) des petits filets dormants peut être tendue à moins de deux mètres sous la surface si les petits filets dormants sont tendus au plus tôt une heure avant le coucher du soleil et relevés une heure au plus tard après son lever.



Pic de fond, filet dormant, ancré de plus de plus de 2 mètres de haut (4,20 m ou 8 m).
Le pic de fond est signalé par des polets rouge et noir surmontés de fanions carrés de la même couleur.
Le code couleur est le même que pour les petits filets: Le polet rouge marque le côté terre du filet, le polet noir marque le côté large du filet.
Dans les eaux genevoises, Céligny excepté, vu la proximité des rives, le polet rouge marquera le côté rive droite (Jura) du filet, le polet noir le côté rive gauche (Mont-Blanc) du même petit filet.
Dans le Petit-Lac, les polets rouge et noir surmontés de fanions carrés peuvent être remplacés par un seul polet surmonté d’un fanion rouge marquant le côté "Terre" du pic de fond.
La ralingue supérieure (chalame) des pics de fond est tendue à 2 mètres, au minimum, sous la surface.


Les nasses, sont des pièges à poisson constitués d’une cage grillagée ou d’une armature revêtue de filets ; les nasses sont posées sur le fond.

Les nasses sont signalées par des polets blancs surmontés d’un fanion ; la couleur des fanions permet de savoir à la capture de quelles espèces les nasses sont destinées : Blanc pour le poisson autre que les tanches et brêmes, Jaune pour les écrevisses et Vert pour les tanches et brêmes.
Le polet est relié à la nasse par le filin qui permet de la relever.
Le sommet de la nasse doit être recouvert de 2 mètres d’eau au minimum.



Recommandations :
- Observer le plan d’eau.
- Repérer les polets.
- Eviter de naviguer entre les objets signalant un filet (Polets, feux ordinaires blancs, bouées).
- Contourner les groupes de polets marquant les nasses.
- Prendre contact avec le pêcheur en cas d'incident.

Documentation:

Pêche 2016-2020, accord CH-F

Léman, Extraits 2015

2011, Engins de pêche

 

 

SISL

Alarme lac

Secours Lac Suisse : 117
Secours Lac France : 18

Secrétariat - correspondance

SISL
Président
DETREY Michel
Rue du Lac 141
CH-1815 CLARENS

Compte bancaire pour dons

Société internationale
de sauvetage du Léman
Comité Central

CCP 18-980-1
IBAN CH7209000000180009801

Login